CR – Séance 01/06/2018 – Dans l’intimité d’un groupe social : la correspondance de Joseph-Antoine Canasi

Pascal Bonacorsi

Cette présentation visait à réfléchir à ce qu’un fonds d’archives privées ajoutait à la compréhension d’un groupe social, en l’occurrence, les Corses d’Extrême-Orient. Le fonds mobilisé est celui de Joseph-Antoine Canasi, originaire de Nessa, en Corse, et parti au Tonkin au début du XXème siècle au sein de l’armée coloniale. Le fonds se compose de documents de natures diverses : photographies, correspondance familiale et amicale, poèmes, aquarelles… Cet ensemble documentaire est d’une grande importance pour ma recherche dans la mesure où il se démarque des autres papiers privés, en général beaucoup moins denses et constitués de photographies accompagnées parfois de quelques lettres. Aussi, il apporte une vision très différente de l’expérience coloniale et impériale, en passant par un autre filtre que celui de la presse, des bulletins d’amicales, ou des archives judiciaires.

Un premier apport de ce fonds réside dans l’aspect très informels des réseaux corses au début du XXème siècle. Ils ne se fondent pas, pour l’instant, sur des institutions campanilistes mais sur un ensemble de gestes comme l’échange de correspondance, la dédicace de poèmes, la commensalité,… Sur ces bases s’établissent des relations de confiance, nécessaires au développement des réseaux corses qui peuvent notamment optimiser les carrières ou porter le développement de divers trafics. Cette approche aide, dès lors, à expliquer la surreprésentation des insulaires dans certains réseaux interlopes. C’est également tout un système de valeurs qui transparaît au gré émotions et des aveux exprimés dans cette correspondance.

Ces documents nous plongent aussi au cœur d’une intimité en situation coloniale. Au fil des photographies et des lettres s’égrènent plusieurs aspects des relations entre colonisateurs et colonisés, qu’il s’agisse de la virilisation de l’homme blanc ou de la féminisation des indigènes. Les rapports de domination ne se limitent pas aux seuls discours, mais s’inscrivent directement dans les relations entre Européens et Asiatiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.